Le manque de sécurité des canadiens et étrangers avec le Decameron Explorer à Baru

5 novembre 2009. Vous avez eu plusieurs informations de ma part sur Cartagena, Baru et j’adore la ville et les gens. Je crois être très qualifié pour bien informer les gens et augmenter les désirs quand il y a quelque chose d’intéressant à présenter. Mais aujourd’hui vous verrez une autre facette de ma personnalité, celle que j’aime le plus, soit de mettre à nu des choses cachées pour satisfaire des intérêts purement égoïstes et non les intérêts de tous et ici le Decameron est allé un peu loin avec son manque de transparence et d’amabilité avec moi. Surtout que j’ai utilisé la courtoisie pour communiquer avec eux en personne.

 

 

Un des éléments les plus importants quand on visite la Colombie ou autre pays qui bafouent les droits humains et dans la sécurité offertes aux touristes canadiens ou autres étrangers afin de ne pas donner des opportunités aux belligérants armés ou non d’en profiter. La Colombie demeure un pays ou les gens sont très peu évolués (sans porter de jugement de bien ou mal, c’est une observation directe des faits) sur l’échelle des valeurs humaines quelque soit leur niveau d’éducation et il ne faut pas tenter le diable. Depuis que le Decameron ne me donne pas signe de vie concernant des questions importantes de sécurité, un énorme doute sur la sécurité des touristes plane ainsi que les informations sur la construction de l’hôtel Decameron à Baru et tout spécialement le Decameron Explorer qui est responsable du transport des touristes selon les informations reçues.

Depuis maintenant plus de quatre jours, une employée des ventes internationales (Mirley Miranda) que j’ai rencontrée pour des informations sur la construction de l’hôtel demeure silencieuse aux interrogations des touristes qui me demandent des précisions supplémentaires pour leurs inquiétudes grandissantes. J’ai envoyé des emails et téléphoné à plusieurs reprises, mais aucune réponse n’est donnée aux questions importantes en matière de sécurité et de transport. Pire, la réceptionniste m’a répondu que madame Miranda n’avait pas le temps… quelle est cette attitude irresponsable ? Jamais au Canada ou aux USA on ne répondrait de cette façon ? Alors voici les questions en attente de réponse et je vous suggère de consulter les forums en anglais afin de découvrir comment le Decameron est perçu. Donc, j’ai bien informé le Decameron concernant certains points à voir avant d’écrire ce texte, donc la possibilité de corriger quelque chose ENSEMBLE.


Transport aéroport et hôtel Decameron Baru – Le danger est bien présent
Une information que je trouve très importante à communiquer car madame Miranda de l’hôtel Decameron ne désire plus me donner des informations (un silence inquiétant pour tous) est celle du transport entre l’aéroport et l’hôtel qui sera en autobus et qui passera par les quartiers non touristiques de Cartagena. En vivant ici et en observant le trajet jusqu’à Pasacaballos (au bord du canal del Dique), j’observe un manque flagrant dans la conscience de sécurité aux touristes compte tenue de la violence à Cartagena dans les zones où l’autobus passera.

Si vous vous souvenez, j’ai toujours dit que je ne croyais pas que le Decameron ferait le trajet en autobus car cela passe par la ville… mais je me suis trompé concernant l’intelligence de la personne qui a décidé cela.

Par conséquent, il est de ma responsabilité d’être humain d’informer les ambassades des pays qui seront touchés par ce transport passant dans des zones absolument inquiétantes afin d’alerter, sur leur site Web, leurs ressortissants à considérer l’hôtel Decameron à Baru. Également les journaux nationaux pour s’assurer que l’information est bien transmise. Désolé, le Decameron dort au gaz…

J’ai déjà été avec des touristes en taxi et je vous jure que ce n’est pas confortable dans ces endroits. J’ai même écrit un article il y a plusieurs mois http://www.cartagena-indias.com/fr/Information/securite-cartagena.html sur cela avant l’hôtel Decameron de Baru afin d’informer les gens concernant la sécurité des quartiers à Cartagena.

Vous savez, ici on tue pour un téléphone cellulaire, on tue quand un autre nous traite de stupide, les gens volent pour obtenir rapidement quelque chose et ne travaillent pas. On cherche à profiter 10 fois plus. Je ne dis pas de venir ici, je dis que les responsables du Decameron Explorer vivent dans ces quartiers et pour eux, cela est normal et sans danger. C’est normal pour eux, mais pas pour nous et en plus ils ne me répondent pas… afin d’avoir des informations utiles pour eux. Les gens volent des gens démunies, alors imaginez ceux qui en ont plus et pourraient passer par là.

Vous croyez être en sécurité en autobus ? Détrompez-vous, presque à chaque jour il y a des attaques en autobus avec arme à feu et arme blanche (chauffeur arrangé avec les groupes) dans les quartiers non touristiques. Et le chauffeur d’autobus vit lui aussi dans des quartiers assez pauvre et désirent plus d’argent. Est-ce que j’invente ici ? Je vous invite à lire le journal El Universal afin de voir par vous-mêmes durant une période d’une semaine ?

Savez combien de meurtres par année il y a à Cartagena dans les zones non touristiques ? Plus de 270 en 2008 et près du même nombre en 2009 actuellement (10 fois plus que Montréal avec 3 fois moins de personne) sans compter les batailles de roches, les fous en motos, les voleurs partout, les accidents, les autobus qui dépassent dangereusement, les gens conduisant avec de l’alcool en main… les attaques au couteau et le transfert aéroport- hôtel-aéroport passe par des zones non touristiques de Cartagena que vous n’irez jamais faire un tour… et ce transport est la responsabilité du Decameron Explorer… aucune conscience de la sécurité des touristes et aucune conscience de créer du bien-être avec vous… c’est votre argent qui compte. On comprend pourquoi on ne me donne pas des réponses ou des informations… pas besoin de réponses quand on sait qu’aucune action ne sera faite. Des employés de bureau, la bureaucratie cherchant à se justifier pour garantir leur emploi.


Transport quotidien pour Cartagena – Pourquoi il n’y en a pas ?
J’attends toujours la réponse de madame Miranda qui ne viendra jamais car le Decameron ou le Decameron Explorer cherche le profit et le contrôle, non la satisfaction du client. Qu’on me prouve le contraire. Les employés en contact avec les clients sont sympathiques, mais ceux des bureaux sont tellement haïssables et irresponsables. C’est un fait évident, vous serez en vacance dans une prison. Personne de ce groupe ne veut comprendre un touriste étranger qui lui désire avoir la liberté de pouvoir visiter ce que bon lui semble et de pouvoir sortir et revenir selon son choix. Ici, encore une fois le Decameron Explorer va utiliser des autobus pour les tours et excursions organisés, donc en passant encore une fois dans des endroits non touristiques et sans protection.

J’attends aussi des réponses concernant les taxis à l’hôtel, mais une chose me dérange beaucoup et la voici… si l’hôtel investit pour la construction de la route sur Baru pour se rendre à l’hôtel, alors elle conservera le contrôle de ce passage à ceux venant chercher les touristes ou les ramener ?


La cause du problème du manque de sécurité – Le manque d’action des employés de bureau au Decameron
Le problème est l’ignorance et le manque d’intelligence des employés de bureau du Decameron à partager des informations et ensuite trouver des solutions pour les intérêts de tous. Il n’y a pas de volonté d’agir, uniquement pour détruire son prochain et tirer la couverte sur son bord, c’est chacun pour soi.

Est-ce que les hauts dirigeants sont au courant ? J’espère que non car le problème serait sans solution à moins de les congédier.

Même en faisant des actions aimables dans les relations avec eux, de faire sa publicité gratuitement, d’utiliser ses services régulièrement comme clients, rien ne fonctionne pour bien s’entendre avec les employés de bureau du Decameron. Ils se cachent dans un bureau loin des clients, loin des employés satisfaisant les clients directement, au contraire, ils créent tellement de problème que nous pouvons voir pourquoi le Decameron n’a jamais pu s’établir dans un pays développé.

Mais que font-il sur l’île de Baru qui est un mega projet pour les touristes étrangers afin d’apporter une nouvelle économie de plus de 300 millions de dollars par année comme le gouvernement à prononcé ? Le Decameron (les employés de bureau inconscients) n’est même pas en accord avec son propre gouvernement qui lui octroie 30 ans sans payer d’impôts… où est le retour ?

Oui, le manque d’action aimable et responsable des employés de bureau, voila la cause et aussi la solution. Pourquoi cette peur, cette inaction de madame Miranda ?

Mais elle est plus importante que 4000 clients dès cette année et combien d’autres éventuellement ? Mais elle ne doit pas être si stupide, non ? Elle doit avoir eu des directives, c’est inconcevable !

 


 

Claude Lasanté

http://www.cartagena-indias.com

claude@editionsmelonic.com